Image Alt

Multireflexo. visage corps

La pratique du Dien Chan est une méthode de multiréflexologie visage et corps inventée par le Professeur Bui Quôc Châu qui consiste à détecter les points douloureuxSelon cette méthode, les organes internes et le corps sont représentés sur le visage et sur le corps. Le principe est alors de détecter et stimuler des zones réflexes et/ou des points de douleur avec des outils yin ou yang tels que détecteur, roulettes ou stylo et d’appliquer si besoin une formule de points sur le visage qui renforce ainsi le traitement.

Ces actions envoient alors des informations au cerveau qui entre dans un processus d’autorégulation pour les zones concernées. Durant une séance de Dien Chan, le dialogue entre la personne et le praticien est permanent. En effet, le ressenti est régulièrement demandé tout au long de la séance, c’est un indicateur pour le praticien afin qu’il puisse adapter son protocole.

La combinaison du Dien Chan et du Dien Chan Beauté permet une action globale en agissant sur l’état intérieur et l’état extérieur.

L’un et l’autre stimulent les processus naturels d’autorégulation de notre corps, de notre esprit qui retrouvent ainsi leur équilibre.

Les objectifs:

  • Améliorer son bien-être en réduisant les médicaments et leurs effets secondaires
  • Soulager la douleur, organes internes / externes
  • Renforcer son tonus et équilibrer son énergie
  • Agir tant sur le plan métabolique, neurologique que musculaire

 

Pour aller plus loin…

Quelles en sont ces sources ?

La méthode prend son origine en des sources multiples :
– les différentes médecines (orientales, occidentales, traditionnelles, populaires)
– les grandes philosophies asiatiques (Lao Tseu, Confusius,Bouddha, le monisme spirituel, le relativisme …)
– la culture vietnamienne (linguistique, proverbes, tradition, …)
– l’expérience de diverses méthodes comme l’acupuncture, l’acupressure, les massages
– l’enrichissement par tous les adeptes
– elle utilise le regard, les questions, l’écoute, le toucher et des outils (simples comme le doigt ou la main)ou matériels (de nombreux outils adaptés à chaque cas),
– elle applique des techniques différentes ( changer lorsqu’elle ne marche pas)
– elle utilise le regard, les questions, l’écoute, le toucher et des outils
– “ça dépend” (des personnes, des moments, de l’état actuel yin ou yang …)
– Le « juste ce qu’il faut, ni trop, ni trop peu » : s’arrêter à temps (à 80 %)
– son efficacité est étonnante, en quelques instants
– elle s’appuie sur des valeurs profondément humanitaires
– elle est basée sur des théories élaborées et testées (réflexologie, similitude de forme, les points douloureux, le yin et le yang ..)

 

L’idéal du Dien Chan « Viet Y Dao » : La Beauté, La Bonté, La Vérité